Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog de THIAKAM

révélations sur le cerveau et nos pratiques


Quand nous entrerons dans cette phase nouvelle après la mort, nous pourrons vivre dans une forme corporelle spéciale appelée esprit, que l’on appelle aussi corps astral. Il y a cependant un point crucial sur lequel il faudrait mettre l’accent et qu’il ne faut pas sous-estimer. Le fait est que ce que nous appelons corps spirituel ou astral est en réalité quelque chose qui est produit en utilisant nos cerveaux quand nous étions sur terre, et il pourrait être construit automatiquement selon les modes de fonctionnement de nos cerveaux et selon les différentes situations. Cela signifie simplement qu’au fur et à mesure que nous menons notre vie dans ce monde, nous sommes inconsciemment en train de construire, de configurer notre corps astral futur, en usant du cerveau que nous offre notre corps biologique. Nous nous en servirons immédiatement après notre mort. Comme on peut le voir, le monde dans lequel nous vivons présentement est un monde dans lequel nous accomplissons certaines actions particulières qui nous permettront plus tard de garantir notre bien-être dans la vie éternelle. Après la mort, vous vivrez une vie qui sera conforme aux informations que vous aurez emmagasinées dans votre conscience dans ce monde, et vous ferez face aux conséquences bonnes ou mauvaises, dès que vous aurez quitté ce monde.

En d’autres termes, la moindre information que votre cerveau aura enregistrée dans ce monde et qu’il aura finalement utilisée pour construire votre corps astral, vous sera utile dans l’autre vie. Vous n’aurez aucune possibilité de formuler des plaintes quelconques au sujet de l’état de votre condition actuelle quand le temps viendra de mourir et de quitter ce monde pour commencer la vie ailleurs. Après tout, c’était vous, et personne d’autre, qui aviez choisi d’acquérir chacun des attributs de votre personnalité, quand vous étiez dans le monde. Le moment où les corps spirituels se détachent de nos corps physiques, ils entreront dans la dimension du Barzakh. Dès que nos esprits commenceront à vivre dans cette nouvelle dimension, ils comprendront qu’il ne sera déjà plus jamais possible de retourner dans la dimension  terrestre.

C’est alors que nous dirons : « Si seulement nous avions la possibilité de retourner au monde, une autre fois, et saisir l’occasion de corriger toutes nos erreurs… »

« 99....Puis, lorsque la mort vient à l'un deux, il dit : "Mon Seigneur! Fais-moi revenir (sur terre),

100. afin que je fasse du bien dans ce que je délaissais". Non, c'est simplement une parole qu'il dit. Derrière eux, cependant, il y a une barrière, jusqu'au jour où ils seront ressuscités ». 

(Sourate 23 Al Muminoune – les croyants)

Ce verset nous est rappelé à nous tous afin d’attirer notre attention sur cette réalité cruciale. Dès que ce monde sera derrière nous, et que nous serons entrés dans la dimension de l’au-delà, il n’y aura plus moyen de retourner dans ce monde par la réincarnation, ni d’entrer dans un autre corps biologique dans l’espoir d’obtenir une autre chance de mener une autre vie dans ce monde. Cela est totalement contraire au dogme islamique et au Coran ainsi qu’à l’enseignement du Prophète de l’islam (SAW). Une fois morts, il n’y aura plus de retour dans ce monde, pour refaire l’expérience dans le bon sens. Pour cette raison, nous ne serons plus jamais à même de regagner les qualités nécessaires à notre salut, car nous n’aurons plus de chances. S’il en est ainsi, comment alors pourrions-nous obtenir une autre occasion de posséder ces qualités qui garantissent la vie éternelle, tant que nous sommes dans ce monde ?

Mais quand nous quitterons ce monde physique, nos âmes  quitteront nos corps pour se rendre dans la dimension de l’autre monde, et, de ce fait, nous serons amenés à vivre une vie dans des conditions nouvelles. Par conséquent, le concept de temps sera changé considérablement pour nous, créant le sentiment en nous que le temps que nous avons passé sur terre ne représente plus que quelques secondes. Cela revient à dire que la vie sur terre est mesurée en secondes. Pendant ce laps de temps, nous avions l’obligation de nous construire un futur qui soit solide et sûr pour notre vie éternelle qui durera bien plus longtemps, des milliards et des milliards d’années.

notre corps astral ou esprit est produit par notre corps biologique pendant que nous vivons sur terre.

Tout en menant notre vie dans ce corps physique, nous prenons différentes nourritures de l’extérieur et ces aliments nous pourvoient en énergie bioélectrique. Cette énergie bioélectrique est une sorte d’énergie de très faible tension (microvolt) qui fournit l’électricité dont ont besoin les cellules de notre cerveau. Avec l’électricité que fournit cette énergie bioélectrique, le cerveau émet un certain type de rayonnement ondulatoire. Ces ondes que diffuse le cerveau produisent notre corps astral que nous appelons esprit. Toute la capacité contenant nos connaissances, notre faculté de comprendre et le concept connu comme la puissance spirituelle qui existe dans les âmes comme énergie potentielle, est transférée à notre âme via notre cerveau.

Dès le moment où le cerveau cesse de fonctionner, nous commençons nos vies dans la dimension astrale, qui est la zone du champ magnétique solaire ainsi que du champ magnétique de la terre; nous y restons jusqu’au jour de la Résurrection. Pendant tout ce temps-là, nous demeurerons conscients, car nos connaissances auront été stockées dans nos esprits. Cette période de temps est appelé monde du barzakh, dans la religion islamique, ce qui signifie un monde entre deux mondes. Une fois entrés dans cette sphère de la vie, il ne sera plus question d’un retour dans ce monde. Nous n’aurons plus cette chance, cette possibilité, car cela impliquerait un nouveau cerveau, de nouvelles connaissances. C’est pourquoi, il faut s’engager dès à présent dans certaines activités qui sont de nature à nous assurer un futur meilleur.

Il est courant de voir à nos jours des musulmans écoutant la musique à longueur de journée et se disant que c’est Halal çà n’a aucun effet sur leur pratique. Seul les ignorants se permettent de dire de telles choses. Ecoutez bien ceci ; connaissez vous ce hadith du relaté par Nafi’ : Abdoullah ibn Omar (ra) entendit lors d’un voyage la flûte d’un berger ; il plaça alors ses doigts dans ses oreilles et écarta sa monture de la route en disant Nafi’ Nafi’ l’entends tu encore ? je répondit « oui ». Il continua à avancer tout en demandant à chaque fois jusqu’à ce que je lui réponde « non ». Il leva alors ses mains et ramena sa monture vers la route puis il dit : « j’étais en présence du prophète Muhammad (saw) lorsqu’il entendit la flûte d’un berger, il faisait la même chose.(hadith de Abou Daoud, Ahmad, et Ibn Maja). Il ne s’agissait là que d’une flûte que dire alors des instruments sophistiqués de notre époque. Raisonnons un peu, pourquoi le prophète lui-même en tant que prophète compte tenu de toutes ses qualités qu’Allah lui avait accordées s’est protégé les oreilles et donc son cerveau, que voulait-il réellement nous faire comprendre. En tant que le Rasul d’Allah, il était assurément au courant du fonctionnement de tout l’univers et de la place qu’occupe le cerveau humain dans la préparation de notre au-delà

Pour résumé tout ceci, ce qu’il faut dés à présent réaliser est qu’il ne faut pas charger notre cerveau de banalités et d’interdits dans la mesure où il est l’interface entre nous et notre corps astral après la mort. Nous créons nos esprits futurs, ceux d’après la mort. En tenant compte et en gardant à l’esprit la façon dont fonctionne notre cerveau en ce moment, nous devrions tenter de tirer le maximum de profit de notre cerveau en l’exploitant au mieux. Méditer sur le Coran dés qu’on peut, faire du zikr et nous adonner au doua.

Partager cette page
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :