Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog de THIAKAM

L’ÂME

Le coran serait descendu par un Dieu à son prophète, bienheureux est celui qui a la chance de naître musulman. Il peut vivre heureux car il a été choisi, il fait partie de ses rares chanceux. Comment en est-il ainsi, ce n’est pas son problème, ce qui compte pour lui c’est d’adorer son dieu comme il faut.

« Vous savez, le Prophète a reçu ces ordres d’un Dieu là-haut et nous les a communiqués en tant que porte-parole ! Oublions le reste ! ».

Il a dit ‘faites vos prières’ et vous voyez, je me baisse et je me relève cinq fois par jour ! Vous voulez dire, mon but en faisant cela ? Peu importe ; ce qui importe c’est que je fasse ces mouvements et que je répète des mots que je ne comprends d’ailleurs pas ! J’ai obéi aux ordres de Celui qui est là-haut, pourquoi ne m’admettrait-Il pas au Paradis ?.. J’endure aussi la faim durant un mois par an, à Sa demande ! Et tout comme le Créateur de l’univers a été récompensé avec ma faim, je serai moi aussi récompensé en retour par le Paradis !..

Il a demandé d’aller à la Mecque, j’y suis allé, avec tout ce que j’ai fait en plus de cela, mémoriser le livre de Dieu, l’enseigner, faire le bien etc.

Bien sûr qu’Il m’admettra en Son Paradis en retour et me donnera là, soixante dix demeures de jardins et une quarantaine de houris !.. de toute façon rares sont ceux qui ont fait comme moi »

 

Un tel individu est à plaindre il vit avec son corps physique sur la terre, il est un habitant de la terre, il s’est oublié, il ignore tout de lui, il est vaincu par ce qu’il a lui-même créé : son ego. Il ne se pose guère de question sur son origine, sur ce que signifie le coran, sur pourquoi ni comment l’Homme est venu à être créé, sur pourquoi l’islam, sur l’objet de toutes les pratiques qu’il fait.

Un tel individu est à plaindre, chaque fois qu’il discute de la religion, il le fait sur la base du Dieu de son esprit qu’il s’est lui-même créé et correspondant à ses passions. Un tel Dieu lui pardonnera ses négligences. En sus de cela il ignore que tous ses gens à qui il s’adresse ont aussi leur propres conceptions de Dieu dans leur esprit qu’ils se sont formés à travers les ouï dire et les conditionnements générés par la société dans lauqelle ils ont grandi.

 

Il peut y avoir plusieurs dieux mais Allah est Seul

 

Un tel individu ignore tout de son âme, il entend juste parler mais il ne connaît rien de sa réalité.

Il est déjà trop fier, à chaque souffle il dit « je », « je », « je », « je suis capable de faire ceci, de faire cela, je sais énormément de choses, je ne suis pas ignorant … » Pourtant il récite dans l’ignorance « qul huwa llahu ahad » mais sitôt son état le trompe à chaque souffle : « je », « je », « je ». En vérité il ne sait rien, son ego intellectuel se joue de lui. Il faut qu’il s’en purifie au plus vite :

 

[Al-'`lá 87.14] Réussit, certes, celui qui se purifie,» - Qad 'Aflaĥa Man Tazakká

 

[Az-Zumar 39.15] Dis: ‹Les perdants sont ceux qui, au Jour de la Résurrection, auront causé la perte de leurs propres âmes et celles de leurs familles›. C'est bien cela la perte évidente.

Qul 'Inna Al-Khāsirīna Al-Ladhīna Khasirū 'Anfusahum Wa 'Ahlīhim Yawma Al-Qiyāmati 'Alā Dhālika Huwa Al-Khusrānu Al-Mubīnu 

 

Comment donc doit-on faire pour connaître notre âme afin de pas la ruiner éternellement et faire partie des perdants ?

 

Nous dirons ceci :

Nous avons déjà évoquer ce concept plus haut donnons à présent plus de détails.

Le mot 'nafs' (âme) est utilisé pour se référer à l’Être Divin suprême, qui, en substance, forme Un avec l’Âme Universelle.
Cela signifie que l'ensemble de la création est venu à l’existence à partir d’une Seule Âme Unique.

Pour ceux qui ont réalisé comme Muhammad (saw) cette expérience de « mort de l’ego » et ont connu leur âme (ou l’Âme), leur corps physique n’a plus aucune signification pour eux, ils cessent de se considérer comme corps physique et ils peuvent dire comme jésus (as) avait dit : « Vous pouvez faire ce que vous voulez à mon corps car ce que vous en ferez ne m’intéresse plus du tout ». En d’autres termes, ceux-là sont dans une telle situation où ils sont complètement détachés de leur corps. En fait dés que leur conscience est éveillée de sa véritable nature, elle commence à développer une perfection spirituelle désignée par le terme « nafs ».

Il existe 7 niveaux (maqam) d’épuration, ou de perfection du nafs. Nous ne parlerons pas du premier niveau qui correspond à un degré complètement animal ou l’individu est vaincu par ses désirs d’où l’appellation ammaré c à d serviteur de son ego ; son état est la dépendance et ses attributs sont l’ignorance, la cupidité, l’orgueil, l’envie, la jalousie etc. : c’est le degré de l’âme instigatrice du mal (nafs al ammaré).

-          Nafs al lawame : 2éme degré, c’est celui où l’homme commence à jeter un œil critique sur son existence et cherche à se comprendre, tout en continuant d’obéir à ses désirs (" Je jure par l'âme qui ne cesse de blâmer" (Cor : 75, 2)) Son état est celui de la sympathie, il est conscient de ses défauts. Les envies ont pris chez lui la place de désirs ; il ignore encore la soumission et pratique la duplicité. L’homme du premier degré n’a pas encore complètement disparu en lui mais son cœur est ébranlé. Si son âme ne lui est par prise entre temps il peut encore travailler et atteindre le niveau suivant ;

-          Nafs al Mulhime : 3éme degré, à ce niveau l’homme est inspiré par Allah et il en est conscient. C'est l'état où son “moi“ commence à recevoir des inspirations, ("Puis Il lui inspira à la fois son immoralité et sa piété" (Cor: 90,8)).  et par conséquent, il réalise sa véritable origine, qui à la fin apporte une soumission totale. Son état est celui de l’amour. Il est savant, généreux,  modeste, patient. Toutefois il connaît encore l'instabilité de ses états et peut sombrer à tout moment. S’il ne meurt pas à ce stade, il peut encore tenter de faire évoluer son âme vers l’apaisement,

-          Nafs al Mutma’ina : 4éme degré ; parvenu à ce degré l’homme a acquis la certitude (yaqin). Sa réalité est tenue secrète pour les autres hommes. Il connaît l’état de soumission totale et comprend nombre de secrets. C’est le stade de l'âme sereine, apaisée ou pacifiée ainsi désignée dans le Noble Coran " O toi âme apaisée" (Yā'Ayyatuhā An-Nafsu Al-Muţma'innahu) (Al Fajr : 89,27). A ce stade elle  il appelé Wali (cependant cet état comprend lui-même des niveaux : -Saint en Perfection (Wali Al-Mukammal) ; - Saint Parfait (Wali Al-Kamil) et – Saint Protégé (Wali Al-Muqarrab).C’est seulement à ce niveau que l’on parle de délice du paradis, c’est le niveau le plus bas parmi les croyants. Lorsque le serviteur atteint ce stade, plus rien ne lui pèse, la paix est totale en lui. Il pardonne tout et ignore le défaut des autres.

-          Nafs al Raziye : 5éme degré, l’homme connaît à ce niveau l’acceptation totale et la maturité. Son acte est divin. Il vit dans le secret. Son état est la non existence. Tous les attributs humains ont disparu chez lui. Il partage l’éternité divine. Il considère pareil aussi bien ceux qui lui cause du tort que ceux qui lui font du bien car il a pleine conscience que rien existe en dehors d’Allah, c’est Lui qui agit.

      Si le serviteur ne quitte pas ce monde, il pourra œuvrer davantage en vue d’atteindre La Vérité de  

       la Certitude (haqq al-Yaqeen) du secret de l’expérience de la « mort avant la mort » quant à elle  

       est un tel état qui ne prend place que chez la personne qui atteint le niveau de L'âme agréée (Nafs          

       Al Marziye). Il est aussi connu sous le nom de l’état du déluge spirituel (Fath). Le nombre de   

       personnes qui possèdent cette station dans le monde tourne autour de 10 pas plus.

-          Nafs al Marziye : 6éme degré, l’homme qui atteint ce niveau incarne la vérité permanente (al hakk). Tous ses attributs sont des attributs divins. Il a unifié l’amour de la création avec l’amour du créateur.

-          Nafs al kamile : 7éme degré, c’est celui de la parfaite maturité. L’homme y voit l’unité divine dans la création et la création dans l’unité divine. Ses attributs forment l’ensemble des attributs divins. Il est l’Homme Parfait (Insan Al Kamil) Allah se trouve dans sa forme la plus parfaite chez un tel individu. Il a tout réalisé et peut donc parler aussi aisément aux gens de son niveau ou s’abaisser jusqu’à ce rendre compréhensible à ceux du premier degré et avec pleine aisance.


Terminons par citer deux grands détenteurs de la connaissance :clip_image002.jpg

clip_image003.jpg



 

En d'autres termes, sans montrer une soumission absolue aux détenteurs de ces connaissances, l'état de «Mort avant la mort » ne peut jamais être atteint.  Sa véritable et ultime réalité ne peut être saisie que par de très rares personnes.
Peu importe combien de fois on tentera par les mots d’expliquer cette expérience, peu importe aussi combien de conditionnements et habitudes nous prétendrons nous être débarrassés ou encore à quel degré nous aurons cessé de nous accepter comme corps physique, trouver une personne qui a réussi complètement à réaliser tout cela est extrêmement rare.

Partager cette page
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :