Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Blog de THIAKAM

N'étiez-vous pas avertis ?

6 Mars 2011 , Rédigé par thiakam

N’étiez-vous pas avertis ?

 

Si ces explications sont toutes vraies... Comment êtes vous alors préparé à une telle réalité future de votre vie ? Donnez, voulez-vous, une réponse à cette question !

Eh bien, êtes-vous satisfait de votre réponse ?

Si vous l'avez trouvée non satisfaisante, vous avez clarifié dans ce cas que vous n'êtes pas préparé pour la vie d'après la mort comme il est demandé ! S'il en est ainsi, vous avez besoin de commencer les préparations d'une façon ou d'une autre. En termes religieux, vous faites face à la nécessité de consacrer une partie de votre temps pour les tâches connues telles les prières et dévotions (`ibadat).

De la naissance à la mort, vous êtes branché dans votre « cocon » que vous identifiez à votre « monde » ! Un monde, c’est-à-dire votre « cocon » que vous avez tissé avec vos cinq sens, vos conditionnements, vos jugements de valeur et les émotions qui en découlent, et dans lequel vous subissez les effets !

Etes-vous conscient de la différence qui existe entre le « Monde » et « votre monde », mon cher ami ?

Avez-vous commencé à voir le monde qu’a voulu nous décrire le Rasul d’Allah (saw)

Aujourd’hui, vous êtes d’une façon ou d’une autre, heureux dans votre « monde », imitateur comme la majorité des gens de ce monde vous ne vous posez guère de questions sur vous-même, vous ne réfléchissez pas comme « la bénédiction » (le Coran) vous le conseille, et vous vous contentez de clamer la miséricorde de votre Dieu sculpté dans votre esprit, vous l’embellissez avec vos conditionnements et vous espérez gagner des douceurs de ce dieu (c’est-à-dire des avantages) !  vous vous dites avoir un bon cœur, un cœur plein de pitié vis-à-vis des gens, que vous n’êtes pas si mauvais dans votre vie pour mériter l’enfer de votre Dieu et vous vous dites alors que celui-ci aura pitié de vous, sans vous rendre compte qu’en faisant cela vous négligez les avertissements de celui que vous dites être votre guide.

Votre façon de considérer les choses vous favorise ! Vous passez vos journées entre la maison et le travail, votre famille et ceux que vous aimez, souvent dans la joie et occasionnellement dans les soucis ! Bien que la médisance et les commérages fassent partie des ingrédients de votre vie, que peut-on attendre de plus de quelqu’un ? Vous ne volez pas, vous ne roulez pas les gens et vous ne dissimulez rien ! En somme, vous agissez seulement comme un cannibale, parfois en médisant, ce qui équivaut à manger la chair crue de son frère décédé ! Cela ne fait de mal à personne ! Votre dieu est grand et de toutes les façons, il vous pardonnera à la fin !

Vous êtes heureux dans votre cocon ! D’une façon ou d’une autre vous êtes aimé et vous êtes respecté ! Vous n’avez pas l’estomac vide, vous n’êtes pas dans la pauvreté, vous avez une compagne avec laquelle vous partagez le lit, de même qu’une couverture pour vous couvrir. Vous avez peut-être des petits-enfants et même beaucoup ! Bien que vous ne soyez pas si riche vous-même, vous avez au moins un esprit engagé dans la richesse des autres !

C’est largement suffisant pour être heureux dans votre monde, quoi de plus vous êtes musulmans, vous vous dites, donc presque déjà sauvé selon vous, vos prières, vos jeunes semblent-ils vous garantirons le paradis de votre dieu que vous attendez si ardemment.

 

On l’appelle « cocon » ! C’est une « prison » ! « Cocon » est un nom donné au « monde » d’un tout petit homme ou femme, minutieusement tissé par les données qu’il ou elle a génétiquement héritées depuis le moment de sa naissance et qui s’accumulent tout au long de sa vie sur terre, et dans lequel il reste emprisonné et déconnecté des faits de l’univers.

Quels faits de l’Univers, il y en a énormément, mais retenez le plus important : il n’y a pas de concept de “pitié“ dans l’univers, il n’y a aucun nom (asma) ou attribut (sifat) d’Allah signifiant la pitié. Et le mot « pitié » n’intervient qu’une seule fois dans tout le Coran et encore dans un sens négatif ( La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet. Et ne soyez point pris de pitié pour eux dans l'exécution de la loi d'Allah -Sourate 24 : AN-NUR (LA LUMIERE) verset 2. Dans le système décrit dans le Coran sous le nom « sunnat’Allah »le plus faible constitue la nourriture du plus fort jusqu’à ce qu’il acquiert suffisamment de force. Ne mangez-vous pas de poisson, de poulet garni ou rôti, vous souciez-vous de savoir si l’animal tué vivait en famille, ne vous considère –t-il pas comme un démon, tout comme vous considérez les djinns rebelles (maarid) et autres créatures maléfiques comme des démons.

Pourtant en toute inconscience vous subissez et encouragez cette loi, vous vous dites ce n’est qu’un animal puis vous vous remplissez le ventre, les autres aussi vous considère comme tel.

Réfléchissez ! Le rasul, le donneur d’ordre vous a averti : « l’enfer est aux aguets »

Réfléchissez et sortez de votre « monde » imaginaire où il n’y a aucune réflexion (tafakkur) ! Il n’y a aucun questionnement, aucune recherche ! Aucune investigation ! Un esprit pareil ne se sent pas concerné par ce qui se passe dans le monde, il ne s’embarrasse pas de « pourquoi » et de « comment », ni des conséquences qui peuvent en découler un jour !

C’est comme si les Rasul d’Allah n’étaient jamais venus du tout ! Comme si l’on n’avait jamais été informé du Système créé par Allah !

Pourtant vous jurez dans votre « cocon » que vous êtes musulman sans savoir ce que c’est être musulman.

Essayez de considérer ce qui vous brûle, aujourd’hui ? Pourquoi vous brûle t-il ?

Si vous ne pouvez pas sortir de votre monde et vous délivrer du feu, ici….

Si vous ne parvenez pas à devenir un papillon et atteindre la chance de voler, d’autres sont là dehors et vous attendent pour vous jeter dans le feu !

D’autres sont là dehorsdans l’espoir d’obtenir de la soie de vous, et ils en tirent un grand plaisir ! Ils sont pareils à ces autres qui jettent les vers vivants dans de l’eau brûlante sans ressentir la moindre pitié ! Ils agissent comme ces autres (c à d vous) qui jettent les homards vivants dans une marmite bouillante sans ressentir la moindre pitié, dans le but de les déguster !…

Et pendant que vous épuisez votre temps dans des rêves quotidiens d’argent, de sexe, de flatterie, de statut, dans ce cocon ; pendant que vous vivez sans accorder la priorité et l’importance nécessaire aux exigences de cette dimension future, d’autres se frottent les mains, et attendent de vous voir grossir de plus en plus…

Celui qui ne connaît pas Allah ne peut jamais l’expérimenter dans sa vie car son Dieu qu’il assimile à Allah est en haut ou en tout cas un second être à coté de lui. Il ne peut rien réaliser même s’il adorait son Dieu pendant 1000 ans car il ne s’est pas purifié, il ignore même de quoi il faut se purifier. Par faute de questionnement et avec l’aide de ses conditionnements sociaux, Il s’est créé son propre dieu allahisé dans son esprit et c’est  un tel dieu doté de super pouvoirs cosmiques qui intervient de temps à autre dans sa vie, l’oriente ou le châtie pour ses erreurs etc..

Le coran pointe ces gens dans le verset qui suit :

'Ara'ayta Mani Attakhadha 'Ilahahu Hawāhu 'Afa'anta Takūnu `Alayhi Wa Kīlāan

[25.43] Ne vois-tu pas celui qui a fait de sa passion sa divinité? Est-ce à toi d'être un garant pour lui ?

Ainsi toute sa vie, marqué par l’imitation et l’absence de raisonnement sur son origine, un tel homme vivra avec à l’esprit son dieu. Le jour où le gong retentit sa tête lui tombera entre les mains et ses semblables diront « que Dieu aie pitié de lui et l’accueille dans son paradis »

Mais quel dieu (ilah) et quel paradis ?

Kullu Nafsin BimāKasabat Rahīnahun (74.38] Toute âme est l'otage de ce qu'elle a acquis)

Dés que la personne quitte ce monde ses anges le “questionneront “ sur son rabb (man rabbuka). Il n’est pas dit (man ilahika), mais “man rabbuka“ or ne peut répondre sur son Rabb (seigneur) que celui qui a connu son nafs car « celui qui connaît son nafs connaît son Seigneur “Rabb“ » (man 'arafa nafsahu faqad 'arafa rabbahu).

Celui qui durant sa vie œuvre sur son nafs et aura éveillé ses qualités atteindra la seigneurie ; celui là pourra répondre « Allahu Rabbuna ».

 

Allez-y, ne me croyez pas ! Et fermez les yeux sur tout ceci !

 

Continuez à considérer que vos prières-diouli  (et non Salat) ainsi que vos jeûnes (tout en médisant des autres) feront qu’un dieu (que vous avezAllahisé) là dehors aura pitié de vous.

 

Continuez à voir les innombrables imperfections des autres, leurs insuffisances, leurs fautes, et profitez de votre monde ! Mais rappelez-vous.

Vous êtes sur le point de voyager vers un gigantesque groupe d’autres innombrables êtres dans les univers, à coté duquel la population humaine entière du monde ne sera même pas comparable à une petite colonie ! Si vous ne réussissez pas à acquérir les ressources nécessaires à cette place, vous périrez et vous brûlerez là-bas ! Personne ne pourra être questionné là-bas à propos de vos péchés ou de ceux des autres ! C’est seulement le carburant que vous aurez pris de votre monde qui ne quittera pas votre corps là-bas, et vous serez brûlé dans un tel monde qui est le vôtre !

Il n’y a aucun dieu qui va vous questionner sur vos actes car aucun dieu n’existe, tel est le message de tous les rusul et anbiya, il n’existe qu’Allah qui se contemple Seul à travers vous, moi et les milliards de galaxies et de créatures avec qui vous devriez vivre, loin de tout concept de père, mère enfants  etc…

Car ce jour là, saisi par les mains des autres et plein de regrets à cause des journées passées à agir contre vos autres semblables, ni vos fonds, ni ceux qui vous sont chers, ni toutes les richesses de ce monde ne vous seront d’aucun profit. Si vous brûlez en ce monde pour une raison ou une autre, sachez que votre feu sera beaucoup plus féroce sur le fourneau des autres, là-bas.

Purifiez-vous des conditionnements, des jugements de valeur générés par vos conditionnements ainsi que du sentimentalisme et des émotions que ces jugements engendrent, et qui sont à la base de votre feu !

Ils sont en quelque sorte les carburants répandus dans vos cellules, qui s’enflamment à la moindre étincelle et vous mettent alors en feu ! Si vous ne vous libérez pas de ces carburants dans ce monde, votre corps se transformera en charbon en brûlant sur le rôtissoire, puis reviendra plus tard sous une autre forme ; et au fur et à mesure des nouvelles circonstances, vous brûlerez et brûlerez encore sur le fourneau des autres !

 

Le coran est une bénédiction pour toute l’humanité car renfermant les informations devant nous aider à préparer l’au-delà. A travers le message universel délivré par tous les messagers (la ilaha illAllah) il nous a été indiqué qu’il n’y a aucun être à adorer et qu’un certain nombre de pratiques doivent être accomplis :

  1. nous purifier de tout concept de Dieu afin de ne pas quitter ce monde en état de shirk, de dualité.
  2. comprendre qu’Allah est notre propre réalité, c’est-à-dire nous sommes ses manifestations et Il se contemple en Nous, par conséquent Il n’est ni en nous ni en dehors de nous
  3. réaliser notre mission de calife, de représentant d’Allah sur terre en réveillant les qualités dont Il nous a dotées par le biais de ses plus beaux noms (à travers des pratiques telles la salat, le dhikr, le doua, les prières nocturnes, la méditation spirituelle etc.
  4. nous purifier de nos souillures et de tout péché à travers la zakat, le jeûne (obligatoire et des jours recommandés),
  5. comprendre que tout être sur terre est la manifestation d’Allah car il n’y a que Lui AHAD, nous devons par conséquent voir Allah dans chaque face, en toute chose et aimer l’autre plus que nous même.
  6. « mourir avant que la mort ne vienne à nous » c’est-à-dire tuer notre ego,  notre « je »  que nous croyons exister ;

La pitié (faussement assimilée à la Miséricorde) n’est pas une religion, il ne vous est pas demandé d’aimer son prophète pour qu’en retour le dieu qui l’a envoyé vous aime à son tour et vous sauve. L’amour du rasul n’est que possible car c’est lui qui le guide de l’humanité, mais ce n’est pas le but pour lequel il est venu, il est venu non pas pour se faire aimer mais pour délivrer le message d’avertissement, et c’est cela le plus important, le coran dit :  «  Muhammad n'a jamais été le père de l'un de vos hommes , mais le messager d'Allah et le dernier des prophètes. Allah est Omniscient ». Sourate 33 : AL-AHZAB (LES COALISéS) verset 40)

Beaucoup de gens, prétendront dans l'ignorance, qu'ils croient en Allah et au Rasul sans pour autant accomplir aucune des tâches essentielles ! Ils ne se donnent même pas la peine de s'instruire sur le sujet. En effet, on ne leur demande pas de répéter les mots «je crois !».

Ni «ALLAH, ni le Rasul n'ont besoin de la croyance de qui que se soit ! Le Rasul a déjà achevé son message : Le Coran. C'est plutôt l'homme qui a clairement besoin d'accomplir des tâches particulières en vue d'atteindre la capacité et la force nécessaires qui lui permettront de se protéger des tourments et afflictions de l'environnement avec lequel il se trouvera face à face !

Si vous croyez au Rasul et que vous accomplissez les tâches selon la manière dont il les a prescrites, et si vous pouvez manifester une telle force en vous même, vous pourrez alors vous épargner l'environnement connu en tant que «Feu de l'Enfer».

Cependant, peu importe le nombre de fois que vous avez réclamé «votre croyance», pleurer ou chanter le prophète; car au cas où vous ne suivez pas la voie telle qu'elle a été tracée par le lui, vous n'aurez pas les propriétés et les forces nécessaires, et par conséquent vous vous retrouverez dans «le Feu de l'Enfer! ».  

«A chacun sera donné un rang en rapport avec ses actes. Allah rétribuera leurs œuvres en toute justice : nul ne sera frustré de son dû»(46:19).  
«Cela en prix de vos œuvres passées» leur sera t-il précisé. Allah ne sévit pas injustement contre les hommes !» (22:10).

Chacun a besoin de comprendre l'Islam, de le pratiquer et de le communiquer tout en l'expliquant aux gens autant qu'il le peut.

Aucune des pratiques (`ibadat) d'une personne ne se fait pour plaire à un dieu imaginé en haut dans le ciel, mais plutôt en vue de se pourvoir d'avantages pour son futur, sa vie éternelle.

Allah a créé Son Système et Ordre et nous l’a communiqué par l’intermédiaire de Ses Rasuls… Ceux qui ont été capables de le faire, ont LU.

En vertu de ce Système :

La nourriture que je mange ne soulagera pas votre faim !

Les médicaments que je prends ne vous guériront pas !

Ma pratique du du‘a et dhikr ou autres ‘ibâdât ne vous avanceront en rien ! Chacun doit exécuter les tâches nécessaires et en faire par la suite la récolte ! Personne ne peut vous accorder le résultat d’œuvres dont vous n’êtes pas l’auteur.

Si vous ne pratiquez pas le dhikr, votre cerveau ne parviendra à aucune réalisation ; peu importe qui vous pouvez connaître. Si vous ne récitez pas les invocations (prières protectrices) citées dans le Coran une centaine de fois par jour, vous ne pourrez pas vous défendre contre les êtres invisibles. 

Vous allez quitter tout ce à quoi vous étiez liés, desquels vous dépendiez et pour lesquels vous avez tout sacrifié durant toute votre vie ; vous vivrez dans un monde tout à fait nouveau, parmi « d’autres » tout à fait nouveaux et vous continuerez à vivre en fonction des ressources que vous avez acquises dans ce monde.

Pensez-y sérieusement à la lumière de ces faits ! Comment êtes-vous préparé à une telle vie ? Qu’est-ce qui a été facilité pour vous par votre « destin » ? Se préparer pour ces conditions ou agir en sens contraire ? Si la préparation vous a été facilitée, et si vous êtes capable de vous préparer, soyez heureux, mon bien béni ami ! Si vous n’êtes pas capable de vous préparer, je n’ai alors plus rien à dire dans ce cas !

Le temps d’une vie prend fin, et chacun suit son propre chemin pour l’éternité !

Heureux sont ceux qui n’auront pas été ingrats envers leur âme.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Merci pour ce bel article. J'ai découvert votre blog hier et je dois dire que je suis émerveillée par vos articles tellement ils nourrissent me car j'ai toujours été attirée par ces genres de problématique!! Très bonne continuation à vous et je souhaite longue vie à votre blog!! Y a t il d'autres blogs ou c'est le seul que vous avez ?
Répondre
H
Quel bel éclairage.Une approche unique .Une révélation .Merci.Ou puis je avoir la chance de vius lire.J'ai déjà parcouru tous vos blogs.Vous nourrissez ma réflexion .
Répondre
T
Merci de l'intérêt que vous portez à notre blog. Nous sommes entrain de travailler sur d'autres articles. À très bientôt inshallah.
Z
Magnifique, inspirant, cultivant, motivant, instructif, Merci
Répondre
T
Merci à vous